Pourquoi et comment nettoyer sa cigarette électronique ?

Tout simplement parce que vous pouvez ainsi assurer un fonctionnement efficace du système, une bonne production de vapeur, un bon goût et une bonne durée de vie de la batterie. Un vaporisateur propre offre la meilleure expérience possible et c’est la chose la plus importante de toutes : achèteriez-vous une nouvelle voiture et pour la conduire avec les pneus à plat ? C’est tout.

Ce dont vous avez besoin pour nettoyer une cigarette électronique, c’est seulement quelques serviettes en papier, de l’eau et peut-être un peu d’alcool pour nettoyer les résidus liquides qui se déposent dans certaines fentes. Rappelons que certains liquides ont aujourd’hui des édulcorants dans leur formulation et que le sucré laisse toujours des résidus.

Il existe d’autres formes de nettoyage, y compris les ultrasons, mais l’idée est de vous donner des informations sur la façon de le faire avec peu ou pas d’investissement et des articles ménagers.

  1. démonter l’appareil

Avant de commencer le nettoyage, retirez le réservoir du mod, enlevez- la ou les piles de l’appareil et enlevez le couvercle des piles.

  1. Nettoyage de l’extérieur de l’appareil

Avec l’essuie-tout légèrement humidifié, frottez l’appareil en entier pour enlever la poussière et la saleté. Utilisez quelques gouttes d’alcool pour enlever les parties les plus difficiles de la saleté dans les rainures selon le design de votre appareil.  N’oubliez pas de nettoyer également les contacts de l’appareil, exactement là où les réservoirs, RDA, etc. sont installés. De cette façon, nous assurons un bon contact électrique.

Selon la conception de l’appareil, un excès de liquide peut se retrouver dans le contact entre le mod et le réservoir et même avancer vers les boutons de fonctionnement de l’appareil et si le liquide entre, peut causer des problèmes avec le module de contrôle. Il en va de même pour les batteries. Bien que le liquide ait une très haute résistance, il n’est pas impossible de provoquer un court-circuit et pour cette raison il est important de garder l’extérieur propre.

  1. Nettoyer l’intérieur

Tout comme nous l’avons fait à l’extérieur, nous le faisons à l’intérieur. Il s’agit essentiellement de nettoyer le compartiment des piles et les pôles de l’évaporateur. Vous pouvez utiliser un coton avec un peu d’alcool, mais n’oubliez jamais de faire fonctionner l’appareil ou de réinstaller les piles jusqu’à ce que l’intérieur soit complètement sec.

L’humidité à l’intérieur doit être évitée à tout prix.

  1. Nettoyage du réservoir ou de l’atomiseur

Le nettoyage de l’atomiseur est tout aussi important ou plus important que le nettoyage du mod. non seulement c’est le composant qui touche votre bouche et produit la vapeur que vous allez inhaler dans vos poumons, mais nous parlons ici d’une question d’hygiène.

La première chose à faire est de démonter votre atomiseur, qu’il s’agisse d’un réservoir ou d’un RDA, de nettoyer chaque pièce sous le robinet avec de l’eau, y compris la résistance et le coton que vous utilisez. Le coton doit être nettoyé à l’eau trois fois avant d’être jeté à la poubelle afin d’éviter tout problème avec la faune sauvage dû aux résidus de nicotine. Enlever le verre en pyrex, l’embout d’égouttement, la base, la cheminée, etc.

Une fois cette opération terminée, séchez bien chacune des pièces et recommencez à assembler le réservoir en vérifiant chacune de ses pièces. Si vous trouvez beaucoup d’usure dans les joints toriques qui se trouvent dans plusieurs sections de l’atomiseur, remplacez-les par les pièces de rechange fournies avec votre atomiseur.

Vous pouvez maintenant réinstaller une nouvelle résistance et utiliser votre appareil normalement.

Si vous utilisez des résistances reconditionnables, vous pouvez les utiliser deux ou trois fois de plus en les nettoyant et en installant du coton neuf, il y a deux façons de le faire :

Une fois tout nettoyé à l’eau et très sec et en jetant le coton à la poubelle, installez la base et tirez peu à peu jusqu’à ce que la résistance commence à briller en rouge vif. Ce procédé est appelé « brûlage à sec ». A l’aide d’une pince à épiler en céramique et uniquement avec des pointes de ce matériau, nous grattons doucement les résistances pour éliminer toute la saleté noire qui les entoure. Laissez tout refroidir et vous verrez que les résistances sont propres et prêtes.

Qu’est-ce qu’un e–liquide ?
Recharger sa cigarette électronique avec un chargeur USB pour voiture